C’est parti!

La gauche était éclatée au lendemain des élections du printemps dernier. En Morbihan comme ailleurs. C’est un peu moins le cas depuis le 8 décembre 2017 et la tenue de l’assemblée constitutive de « Causes communes 56 ». Un espace politique inédit qui entend promouvoir le débat, la réflexion, l’éducation populaire et l’action collective des citoyens engagés pour le progrès social et écologique. Une trentaine de militants politiques et syndicaux se sont retrouvés pour poser les bases de cette « boîte à outil ».

Le débat fut marqué par une forte volonté de débattre et d’agir ensemble. Plusieurs intervenants ont exprimé le souhait que Causes communes 56 permette de tisser des liens nouveaux entre les acteurs sociaux, économiques et écologiques. L’urgence de stopper la poussée libérale fut largement partagée, comme la nécessité de rendre visible l’opposition frontale entre exploités et exploiteurs. Le débat a également porté sur les échéances électorales. Nous sommes tous convenus que Causes communes 56 n’aura pas vocation à présenter des candidats aux différents scrutins. Ce qui ne l’empêchera pas de s’exprimer sur les enjeux électoraux.

L’assemblée a approuvé à l’unanimité des présents au moment du vote la création de l’association « Causes Communes 56 ». Particulièrement nécessaire au moment où Emmanuel Macron, son gouvernement et sa majorité parlementaire lancent la plus forte offensive anti-sociale depuis la fin de la dernière guerre. Face à cette démolition du pacte démocratique et social, « Causes communes 56 » choisit, en Morbihan, de contribuer au rassemblement des syndicalistes, des animateurs d’associations citoyennes, des militants politiques pour agir vite et fort.

« Causes communes 56 » est ouverte à tous les citoyens qui partagent les valeurs anti-libérales, humanistes, féministes et écologistes. Parmi les premières pistes de débat et d’action : les difficultés de l’enseignement public en Morbihan, les structures de santé durement frappées, les conséquences des baisses de dotations aux collectivités territoriales et la formation professionnelle.

Des réunions régulières permettront aux adhérents d’orienter l’activité de « Causes communes 56 ». Des débats et conférences seront organisés, ouverts à tous. « Causes communes 56 » sera aussi un relais pour informer des initiatives qui portent les mêmes visées. L’agenda du site sera le carrefour de tous ces mouvements.

 

Pour adhérer à Causes communes 56, c’est ici.

Pour prendre contact avec Causes communes 56, c’est là.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *