Hôpital de Vannes : soutien aux grévistes du service des urgences

Hôpital de Vannes : soutien aux grévistes du service des urgences

Depuis ce lundi matin les infirmier(e)s et aides soignant(e)s du service d’urgences de l’hôpital public de Vannes sont en grève.

Le personnel a alerté depuis des mois sa direction sur le manque de lits et de moyens humains conduisant à une saturation du service des urgences et à des temps d’attente pouvant dépasser les 10 heures. Cette situation a généré ces derniers temps des tensions qui se sont traduites par des agressions verbales et parfois physiques de la part de patients excédés et en souffrance.

Les personnels ont demandé en décembre la mise à disposition 24h sur 24 d’un agent de sécurité, d’une infirmière et d’une aide soignante supplémentaires pour permettre un accueil efficace et décent des patients. C’est le refus opposé à cette demande qui a conduit le personnel à se déclarer en grève reconductible.

Causes communes 56 apporte son soutien entier à ce mouvement et ceci d’autant plus que la situation des urgences à l’hôpital de Vannes n’est pas un fait isolé. L’ensemble du système hospitalier public, en France, est en tension.Les demandes d’économies imposées par Bercy et relayées par les agences régionales de santé ne sont plus tenables.

Le Président de la fédération hospitalière française estime que les plans annuels d’économies demandés ont conduit à une dégradation sans précédent des investissements et réduit considérablement les moyens des missions d’intérêt général des hôpitaux. Il estime qu’avec un plan d’économie de 1,6 milliards d’euros en 2018 « les établissements de santé se trouvent pris en otage entre la qualité des soins qu’ils doivent à leur patients, la préservation des conditions de travail et de l’emploi des équipes hospitalières et l’obligation du retour à l’équilibre. »

La santé est une affaire trop sérieuse pour être perpétuellement une variable d’ajustement économique. Pour un accueil digne des malades aux urgences de l’hôpital de Vannes les revendications des infirmières et aides soignantes doivent être satisfaites.

Pour en savoir plus :

 


1 commentaire sur “Hôpital de Vannes : soutien aux grévistes du service des urgences”

  • 1
    oneill le 10 janvier 2018

    Tout est dit..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *