Notre-Dame-des-Landes : s’appuyer sur cette belle victoire

Notre-Dame-des-Landes : s’appuyer sur cette belle victoire

Le gouvernement renonce à construire l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. C’est la seule décision raisonnable qui lui était possible de prendre. En opposition à sa ligne politique. Au grand dam des tenants du libéralisme.

Le site naturel est préservé et les paysans vont poursuivre et développer une agriculture raisonnée.

L’abandon de cette construction est une victoire importante pour les opposants, dont certains luttent depuis 50 ans contre ce projet. C’est un succès dans la lignée de ceux de Plogoff et du plateau du Larzac. C’est une victoire pour les habitants qui vont pouvoir poursuivre leur vie là où ils la menaient. C’est une victoire pour les zadistes qui ont agi pour parer tous les mauvais coups. C’est une victoire pour tous les citoyens qui se sont mobilisés pendant tant d’années, aussi souvent que le combat l’exigeait.

Cette victoire démontre une nouvelle fois que le rassemblement est la base indispensable à l’action citoyenne. De la diversité des opposants est née l’unité d’action d’un mouvement qui a grandi dans la transparence et le respect de chacun.

Après la fête de la victoire, l’heure est à la réappropriation des terres et au développement harmonieux du bocage. Nous ne doutons pas un seul instant que ceux qui ont mené au plus près cette lutte singulière sauront effectuer cette transition avec la même responsabilité et la même lucidité.

Nous ne doutons pas non plus des chausse-trappes que les perdants ne manqueront de placer sur leur chemin. Ils sont amers et revanchards, ceux qui ont dû renoncer à leur projet d’un autre temps, impactant l’environnement. Car ils voyaient déjà se profiler les bénéfices de leurs opérations; spéculations immobilières, concessions de l’état et autres profits sont, pour un temps, reportés.

Déjà, le groupe Vinci frappe à la porte des ministères pour se faire offrir des largesses que le gouvernement Macron-Philippe s’empressera de lui accorder. Vinci, qui détient déjà la gestion de Nantes-Atlantique se verra confier son agrandissement et la modernisation de l’aéroport de Rennes. Soyons sûrs que la liste ne s’arrêtera pas là. Aujourd’hui, les ultra-libéraux posent leur dévolu sur bien des zones sensibles, avec des projets contraires à l’intérêt général.

Mais ce succès de la démarche écologique et humaniste en appelle d’autres. Nos nouveaux défis, qu’ils soient écologiques ou sociaux, peuvent désormais s’appuyer sur cette belle victoire. Retrouvons nous tous le 10 février prochain sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes pour fêter ce beau succès !

Vannes le 19 janvier 2018

 

Ajouté le 26/01/2018 : Déclaration du syndicat CGT de Vinci à lire ici.

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *