L’urgence d’agir

14. septembre 2018 Arguments 0
L’urgence d’agir

Macron et son gouvernement conduisent une offensive anti-sociale à marche forcée et d’une violence inégalée.

La casse du statut de la SNCF, l’asphyxie financière des collectivités locales, la destruction des services publics, le dispositif Parcours sup, l’augmentation de la CSG, la réforme des retraites, le pauvre plan pauvreté… Tout témoigne d’une volonté systématique de casser le modèle social issu des conquêtes de la libération.

Ceux qui croyaient aux vertus de la réforme et du modernisme sont en train de perdre leurs illusions. Macron qui s’affirmait ni de droite ni de gauche apparait définitivement comme le président des riches et des puissants.

En cette rentrée, le climat est en train de changer, l’état de grâce semble terminé, le mécontentement monte de partout. Cette prise de conscience devrait permettre de réveiller les consciences et les mobilisations.

Malheureusement, nous savons bien que rien n’est automatique. En l’absence de perspectives partagées à gauche, le risque est grand, à l’image de ce qui se passe dans beaucoup de pays d’Europe, de voir le mécontentement récupéré par l’extrême-droite et la droite extrême;

Ce risque réel légitime le constat que nous faisions en début d’année lorsque nous avons créé “Causes communes 56”. Il ne sera pas possible d’inverser le rapport de force, tant au plan local que national sans le rassemblement des forces, petites et grandes, qui aspirent à un autre monde.

De multiples initiatives sont lancées qui peuvent construire une alternative concrète à l’ultra-libéralisme. Récemment, la marche pour le climat a réuni de nombreuses personnes qui ont pris conscience de la dangerosité de la poursuite du consumérisme et du mode de développement capitaliste. Il est même apparu à beaucoup que c’est le capitalisme qui est l’obstacle à la préservation de l’environnement et de la vie sur la planète.

Le collectif d’animation de Causes communes 56 s’est réuni à deux reprises, le 8 juillet et le 3 septembre, afin de réfléchir aux actions qui permettraient, dans le département, de favoriser une relance du débat d’idées entre les différentes composantes de la vrai gauche d’alternative et de construire collectivement et dans le respect de la personnalité de chacun, des pistes de résistance et de lutte.

A cet effet plusieurs rencontres se sont tenues avant l’été avec des acteurs (partis, mouvements, associations) engagés dans le combat social en Morbihan. D’autres rencontres ont lieu en septembre.

Par ailleurs Causes communes 56 a proposé que se tienne à la fin de l’automne une initiative départementale autour de la défense du service public. Causes communes 56 proposera prochainement à tous les acteurs de la défense des services publics en Morbihan de se retrouver pour construire un automne de mobilisation pour la sauvegarde et le développement de ces biens communs.

Causes communes 56 sera des mobilisations sociales, humanistes et écologiques. Ce site est à votre disposition pour publier vos rendez-vous, vos opinions et vos projets. Ecrivez à admin@causescommunes56.org.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *