Causes communes 56 : multiplier les efforts de débats et de rassemblement

L’assemblée générale de Causes communes 56 s’est tenue vendredi 11 janvier à Auray. Le contraste était net entre la modeste participation à ce rendez-vous important et la qualité du débat qui s’y est déroulé.

Au menu des échanges, suscité par le rapport d’activité présenté en début de réunion, la situation politique actuelle marquée par une défiance sans précédent du pouvoir en place. Le mouvement des gilets jaunes a alimenté de nombreuses réflexions. Plusieurs adhérents et sympathisants de Causes communes 56 ont engagé des discussions avec les acteurs du mouvement. Leurs retours sont divers, comme le sont les gilets jaunes et comme l’est le département du Morbihan.

L’une des problématiques principales tient dans les relations que ce mouvement entretient avec les organisations syndicales, associatives et politiques. Si sur Lorient, par exemple, les gilets jaunes ont choisi de se retrouver à la Bourse du travail et nouent des contacts avec les syndicats, la situation est tout autre à Pontivy ou Ploërmel où ce type de contacts est rejeté.

Les participants à l’assemblée s’accordent pour considérer que ce mouvement modifie profondément la pratique politique dans notre pays. Si certaines revendications des gilets jaunes portent la question de l’égalité, d’autres suscitent une réserve quant à l’exercice démocratique. Il en va ainsi du référendum d’initiative citoyenne qui n’a de sens que dans une pratique avancée et régulière de la démocratie. En dehors de ce cadre, le scrutin référendaire risque d’être le récepteur de toutes les émotions et affects. Y compris les pires idées d’inhumanité.

Dans ce contexte, Causes communes 56 a toutes les raisons de poursuivre son action au service du débat, de l’éducation populaire et de l’action des forces de transformation sociale. Ses faibles moyens n’ont pas permis à l’association de mener toutes les initiatives qu’elle envisageait. Toutefois, il est à placer au bilan positif de Causes communes 56 la coordination et la préparation de la Marée populaire du 26 mai dernier.

Pour les semaines à venir, l’assemblée confie au collectif d’animation la préparation d’une initiative sur une question importante portée aussi par le mouvement des gilets jaunes : les transports et la mobilité dans le Morbihan. « Ce thème concerne beaucoup de monde, il est concret et fédérateur. Il se situe à l’articulation des combats sociaux et des batailles environnementales. Dans la mesure où la compétence « transports » est très largement décentralisée il est plus facile d’envisager des batailles locales avec des interlocuteurs proches et facilement identifiables.

L’idée pourrait être de mettre autour d’une table, à partir d’un Appel,  des Mouvements, Associations, Elus, responsables syndicaux, responsables politiques prêts à engager au niveau territorial une réflexion pour dégager des pistes d’action permettant de trouver des alternatives au « tout voiture ». On pourrait mettre au débat des questions aussi essentielles que la fréquence des TER, les intermodalités  gares SNCF zones d’activités et d’emploi, la réouverture de lignes fermées, les réseaux de circulation douce, la gratuité des transports publics dans certaines Agglos à l’exemple de  ce qui s’est fait Châteauroux ou à Dunkerque » avons-nous dit dès l’introduction de notre assemblée.

Pour y parvenir, Causes communes 56 va multiplier les initiatives pour se renforcer et étoffer le collectif d’animation. C’est une condition essentielle de la poursuite de notre démarche au service des idées de progrès humain. Nous allons aussi proposer aux organisations syndicales, politiques et associatives de mettre à leur disposition un agenda commun relayé par notre site internet. Une proposition qui vise à permettre aux militants, aux citoyens de connaître toutes les initiatives anti-libérales dans le département.


1 commentaire sur “Causes communes 56 : multiplier les efforts de débats et de rassemblement”

  • 1
    chevalier cyrille le 15 janvier 2019

    merci pour ce compte rendu, désolé de n’avoir pu être des votre ce vendredi là, je continue de vous suivre attentivement. cette idée d’agenda partage est une très bonne initiative, faisons dates communes…pour faire causes commune. à vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.