Covid-19 et Capitalisme: «Ils sont en guerre… Contre nous!»

Covid-19 et Capitalisme: «Ils sont en guerre… Contre nous!»

Par le Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes

Gouvernements et patronats prétendent être en guerre contre le coronavirus. En réalité, c’est une guerre contre notre classe sociale qu’ils mènent. Une guerre contre nous, pour leurs profits!

La crise sanitaire mondiale est en grande partie la conséquence du système capitaliste

Bien sûr nous ne voulons pas dire par là que le virus a été créé par le capitalisme; mais le désastre humain que nous connaissons, lui, est dû au capitalisme. Partout dans le monde, les gouvernements font les mêmes choix, même si c’est à des degrés un peu différents: ils ont commencé par minorer l’ampleur de l’épidémie, non par ignorance mais parce que le patronat, les actionnaires, les capitalistes avaient comme priorité la sauvegarde de leurs bénéfices. Les profits d’une minorité, contre la santé de milliards d’humains!

Une fois la crise installée, les dégâts du capitalisme nous reviennent en pleine face

• Insuffisance d’infrastructure, de personnel, de moyens dans tous les secteurs de la Santé: c’est le résultat de la destruction des services publics dans une partie du monde, de leur quasi-inexistence dans l’autre partie.

• Manque de matériel de protection: masques, gel hydroalcoolique, tests de dépistage, appareils respiratoires, etc. Mais des usines continuent à produire des armes. Les capitalistes ne voient que leurs profits, pas l’intérêt collectif.

• Dans plusieurs pays, des chercheurs et chercheuses témoignent que leurs travaux scientifiques sur le virus ont été abandonnés ces dernières années, pour des raisons budgétaires. Les capitalistes préfèrent investir dans les multinationales pharmaceutiques qui dictent leur loi en matière de médicaments.

Pour en lire plus, c’est ici


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.