Nouvelles manifs à Vannes et Lorient le 5 décembre pour les libertés et les justices

03. décembre 2020 Communiqué, Luttes 0
Nouvelles manifs à Vannes et Lorient le 5 décembre pour les libertés et les justices

Après le grand succès des manifs de la semaine passée, La coordination StopLoiSécuritéGlobale qui regroupe près de 150 mouvements, associations et médias organise de nouvelles marches samedi 5 décembre partout en France.

A Lorient, à l’appel de la Ligue des droits de l’homme (LDH) et de plusieurs organisations, une manif aura lieu à 16 h 30 parc Jules Ferry. Elle sera précédée d’une autre manif pour les droits sociaux, contre le chômage et la précarité à 15 h place A. Briand.

A Vannes, le collectif appelle à se rassembler au port à 15 heures. En voici le communiqué :

Pour la défense des libertés, contre la dérive autoritaire !
Retrait immédiat de la loi “sécurité globale

Mardi 17 novembre 2020, 388 député.e.s ont voté en séance publique la proposition de loi sur la sécurité globale. Seul un député sur les six du Morbihan a voté contre. Ce texte s’inscrit dans la continuité du Schéma national du maintien de l’ordre promulgué le 16 septembre dernier par le ministre de l’Intérieur.

Ces derniers jours ont vu l’évacuation filmée d’une manifestation de migrant.e.s, d’associations et d’élu.e.s à Paris, et l’abominable agression raciste par quatre policiers envers le producteur Michel. Sans témoignage vidéo, il serait en prison à la place de deux policiers falsificateurs et faux-témoins. Qu’ils soient migrante.s, gilet jaunes, syndicalistes, militant.e.s ou simple citoyen.e.s, chacun.e doit être assuré.e que la force employée par l’ État puisse être contrôlée pour être légitime. Ces dernières années, la population a eu trop souvent à regretter les traumatismes, les blessures, les vies brisées, les mutilations, et les mort.e.s pour que ces crimes restent impunis car étouffés par une quelconque loi toujours plus inégalitaire et liberticide.

L’article 24 est à l’origine de l’émoi qui a suscité le rejet du plus grand nombre descendu dans les rues. Mais c’est aussi sans compter les mesures dissuasives de 45 000 € d’amende et 3 ans de prison prévues pour condamner l’occupation des campus, le plus souvent par des étudiant.e.s. Plus encore que ces articles, c’est l’accumulation de lois qui restreignent toujours plus, les libertés de la population et augmentent celles des forces de l’ordre. Il en résulte une dérive autoritaire faite pour un gouvernement en perte d’autorité.

Cette loi, néfaste pour la liberté, l’est aussi pour le droit français qui sanctionne maintenant les intentions plutôt que les actes. L’arsenal juridique existant est amplement suffisant pour protéger les forces de l’ordre en tous points. La première des mesures pour leur protection se- rait de ne pas abuser d’elles.

La proposition des député.e.s LREM vise, par ce nouveau glissement sécuritaire, à réduire encore la liberté d’informer, de s’exprimer, de manifester et atteint notre citoyenneté. La liberté dont ils veulent nous priver est aussi celle qui permet de fournir les éléments pour que justice soit rendue. Le gouvernement a délibérément soumis cette proposition de loi dans une période de confinement qui a privé les citoyen.ne.s du débat public. Nous refusons de laisser à nouveau passer une loi qui va à l’encontre des droits fondamentaux et de la démocratie.

C’est pourquoi nous appelons à manifester le samedi 5 décembre à 15h et à amplifier ce mouvement qui a mobilisé 500 000 personnes dans le pays, dont au moins 2 000 à Vannes, 3 000 à Lorient, 200 000 à Paris, etc…

Avec la Ligue des Droits de l’Homme et la Libre Pensée du Morbihan, samedi 5 décembre à Vannes, esplanade du port.

Dans le strict respect des règles sanitaires (distanciation de 1 mètre et port du masque obligatoire et bouteille individuelle de gel hydroalcoolique), les organisations signataires, associations et syndicats, soutenues par les organisations politiques, appellent à se rassembler et à manifester.
Liste des signataires :
Associations : Attac 56 ; La Cimade Vannes ; Comité National de Résistance et de Reconquête
; Libre Pensée 56 ; Ligue des Droits de l’Homme ; RESF 56; Stop nucléaire 56 Trawalc’h;
Et syndicats : Confédération Paysanne ; FNEC-PP FO 56 ; FSU 56 ; Solidaires 56; Union Locale CGT du Pays de Vannes; Union Locale FO du Pays de Vannes.
Soutenus par les organisations politiques : Causes Communes 56; EELV; France Insoumise Groupes Citoyens en VRAC de Theix, Séné Insoumis, Des Grées, Desphi, TEVE.FI Saint-Avé, Vannes Pencallet ; Gilets jaunes de Vannes, Parti socialiste de Vannes; PCF section d’Auray, de Vannes, de Questembert et Fédération du Morbihan.
Elus : François Riou (Conseiller municipal à Vannes).”

Après la manifestation de Vannes, en fonction de la météo, ceux qui le souhaitent pourront s’exprimer à travers des petits groupes de parole, pour échanger, et confronter leurs expériences, leurs colères, leurs espoirs.

Le communiqué de Vannes à télécharger en pdf.

Celui de Lorient est là.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.